mardi 14 décembre 2010

Les Femmes et le Cheval


"Pourquoi les garçons sont si peu nombreux dans les centres équestres ?"
Edito de Cheval Magazine d'avril 2010

Quoique j'en connais qui nous battent à plates coutures à ce jeu là ! :P
Mais la réalité, c'est qu'il y a 80% de filles dans les centres équestres. On retrouve les garçons plutôt en compétition, en maréchalerie, et dans quelques métiers un peu physiques, qui sont aussi de temps en temps aussi investis par les filles.

--------------------------------

Autrefois, dans les années 1900, les 1ères femmes-cochers ont fait scandale !!! 
Sous prétexte qu'elles ne seraient pas capables de relever un cheval de fiacre tombé dans les brancards (chose courante à l'époque, les chevaux finissant leur vie "au fiacre" , la SPA ayant vu le jour à cause des mauvais traitements qu'ils subissaient : pose d'abreuvoirs dans les rues, etc... ). Les partisans de ces femmes-cochers utilisaient leurs services pour approuver ce changement qui fut presque aussi bouleversant dans la vie parisienne que celle du droit de vote...
Au travers des cartes postales d'époque, on sent bien que les critiques oscillent entre "masculinisation" des femmes, curiosité de ménagerie et sensiblerie féminine... Encore des pionnières... 
Et que dire de l'ex-comtesse du Pin de la Guérinière... Pourquoi "ex" ? Si elle a eu besoin de travailler pour gagner sa vie, elle a dû reconvertir ses dons de meneur (quand elle sortait en balade au Bois, pour se montrer en haute société), en métier...

"Mme Moser - Au Bois, avec elles on ne craint pas de s'égarer"... (Sont-elles plus sérieuses ?)

"Le ralliement au Bois"
La causette en attendant le client... (on y revient ! :P)
 "Mme Decourcelle caressant son favori."


"Mme Dufaut sur les Boulevards, plus de badauds que de clients"
"Nous n'avons pas peur de faire une manille tout en prenant l'apéritif. Histoire de tuer le temps"
Imaginez un peu l'impact de cette image à l'époque...
"Mme Lutgen, ex-comtesse du Pin de la Guérinière"

"La plus célèbre des Femmes-cocher a été Mme Lutgen, Une aristocrate qui avait connu des temps difficiles et se tourna vers le métier de cocher pour gagner sa vie. Dans sa jeunesse, Mme Lutgen était une cavalière accomplie et n'a pas eu de difficulté à se qualifier en tant que conducteur."


2 commentaires:

  1. Très jolies photos anciennes !!

    En parenthèse : Sujet , le "BAUDET" du Poitou ...

    Merci pour cette visite ! Fanny ,

    Pas de confusions possible !!!
    Juste à l'origine des mules !!

    Si je mentionne "Hybrides" c'est en référence avec la mule et le mulet !!!!!!

    Quand au "BAUDET"... Cette race, justement pour sa grande taille, fut surtout utilisée pour la production de mulets, par croisement avec la jument mulassière poitevine ...Dixit ...

    RépondreSupprimer
  2. Arf, eh bien ce n'était pas très clair sur votre commentaire, donc j'ai voulu préciser ça, en toute sympathie, car rare sont les personnes qui en parlent donc ça a le mérite d'être souligné ! ^^'

    RépondreSupprimer