vendredi 18 novembre 2011

Minorquin sculpté

À mes heures perdues, retrouvées ici et là, je change de support et crée des chevaux de terre. Ici, un Minorquin, traversant la foule, cabré avec son cavalier,  pendant la fête de la St Jean. Une belle image de Prince Noir !



Ces chevaux noirs, issus de PRE et de chevaux locaux, traversent la foule, debout sur leurs postérieurs dans un air appelé "Bôt", pendant que certains essayent de les toucher au passage. Ce spectacle extraordinaire, se passe sur l'île de Minorque chaque année.



Je vous invite à faire un tour sur le site de l'association française du cheval minorquin qui vous en apprendra plus sur l'histoire de ces magnifiques chevaux :
http://www.chevalminorquin.org/3.html

Vous pouvez aussi aller admirer les reconstitutions historiques et le dressage que fait la troupe "Cheval de Bataille" avec ses deux splendides minorquins :
http://www.chevaldebataille.com/

Et pour en trouver un, on peut aller se renseigner à l'élevage des "Perles de Jais" :
http://www.perlesdejais.info/



Image tirée du site Viajaramenorca.com

jeudi 17 novembre 2011

Le lourd poids de la société de consommation...

Là, il ne faut plus arrêter la raclette, mais la télé !!! ^^'
Cheval Star n°242 - Novembre 2011

Il y a des chevaux comme des personnes qui prennent du poids rien qu'en pensant à :
1- Un brin d'herbe
2- Du chocolat à la crème de marrons
3- Du Maroilles au petit déjeuner
(Rayez la mention inutile)

Pour eux comme pour nous, la vie est dure ! (Surtout à l'époque de Noël quand fleurissent deci delà, les chocolats dans les supermarchés... Aaaaaargh !)

Et c'est malheureusement pour leur bien qu'il faut aussi que les propriétaires n'aient pas la main trop lourde sur la nourriture, même si ça fait toujours plaisir de voir un cheval bien portant.
L'adapter et donner un peu plus en fonction du froid est bien, car ça permet à nos chers saboteux de se réchauffer s'ils vivent au pré, mais il faudra faire attention au retour du printemps, à fractionner cette herbe si verte et bien trop riche qui leur pousse sous le nez... (Le cheval trop gras peut développer des pathologies graves s'il est en surpoids : fourbure ou arthrose)
Pour être sûr du poids de forme d'un cheval, on ne doit pas voir les côtes, mais les sentir légèrement en passant la main sur les flancs. Un maximum d'1cm de graisse par dessus semble être le poids maximum idéal pour leur bien-être.


Bon... maintenant... il va falloir que je suive moi-même ce bon conseil que je donne.. et fermer les yeux la prochaine fois que je regarderai la télé ou que j'irai faire mes courses ! Héhé ^^'