vendredi 30 décembre 2011

Les chevaux-dragons : visite de l'exposition "Samouraïs" au Quai Branly

Afin de fêter bientôt la nouvelle année 2012, sous le signe du Dragon,
voici une série de croquis sur le vif,
réalisés pendant ma visite de l'exposition "Samouraïs" au Quai Branly.

Jinbaori en soie avec doublures à motifs de nuages (Manteau d'armure, XVIIIe siècle)

Motif de Paulonia reporté brodé sur des vêtements et peint sur des armures.
Détails des dorures et motifs du bout d'un manche de sabre.

Détails du nœud qui relie les pièces d'armures dans le dos du Samouraï.

Décors gravés sur un casque fabriqué en lamelles de métal.

Tête de dragon sculptée et peinte, ornant le casque d'un enfant.

Cette exposition présente une multitude d'armures de Samouraïs, toutes plus belles les unes que les autres, (avec des casques improbables comme ceux fabriqués avec une ramure de cerf, ou bien un autre en forme d'aubergine...) mais aussi celles de 3 chevaux guerriers.


Les masques de dragon sur les chanfreins et les caparaçons laqués et dorés 
(protections de croupe et de poitrail) donnent au cheval un côté terrifiant et invincible. 




Chanfrein de cheval

Les étriers et les selles sont ornées avec la même minutie que les armures des hommes, alliant l'art de la forge, du tissu et de la laque.

Selle traditionnelle en bois, laque et tissu.



Etriers japonais
Les motifs décoratifs des armures des samouraïs sont empruntés à la nature, 
aux bestiaires réels ou imaginaires, et rivalisent de délicatesse dans leur réalisation.





Un vrai régal pour les yeux, que je vous invite à découvrir en vidéo, ici :



Vous pouvez aussi aller faire un tour dans l'Étang de la Grenouille, une amie fan de Japon avec qui j'ai partagé la visite, et qui a pris sa plume et son appareil-photo 
pour décrire cette exposition avec son talent habituel :

jeudi 22 décembre 2011

"Beuh-heu-heu" 2011*

* Traduction :

Un Grand merci à vous pour la fréquentation de ce blog 
qui atteint plus de 20.000 visites après seulement un an d'existence ! 

Joyeux noël à tous, même si certains cadeaux seront sans doute destinés
à nos chers compagnons à quatre papattes et à crinières lustrées
à coups de démêlant en cette période hivernale ;)





   

mercredi 21 décembre 2011

Grues du Japon japonisantes

Parce que je ne dessine pas que des chevaux et que j'aime aussi l'art animalier et naturaliste, je déroge à la règle aujourd'hui en vous présentant un autre aspect de mon travail. Je vais d'ailleurs créer d'autres rubriques au fur et à mesure, afin d'élargir la vitrine de ce blog.

Désirant participer à l'élan de générosité en faveur des sinistrés du Japon, j'ai emporté mes pinceaux et mes gouaches à Paris, pour réaliser cette illustration inspirée d'une estampe japonaise. Faite en direct pendant la soirée "Un dîner pour le Japon", le 1er décembre dernier, elle a été vendue au profit de Second Hand, une association qui apporte son soutien à la population locale. http://kibo-promesse.org/




Et parce que ça fait des années que j'admire ces magnifiques oiseaux, 
voici un autre dessin de grues du japon, réalisé il y a quelques temps. 


Si vous voulez les admirer en photos, je vous recommande l'excellent travail de Vincent MUNIER, photographe naturaliste, en allant faire un tour sur son site dans la rubrique "Hokkaïdo" : http://www.vincentmunier.com/  . 

Un vrai plaisir pour les yeux, que de voir virevolter de leurs plumes immaculées ces splendides échassiers, dans les neiges de l'ile d'Hokkaïdo, au nord du Japon. Appelée aussi "Grue de Mandchourie" , Grus japonensis est l'un des plus grands oiseaux du monde, avec ses 1m60 de haut et ses 2m40 d'envergure. Ce sont elles que l'on voit représentées sur les paravents des temples japonais et autres estampes.
Pendant la parade nuptiale, les grues mettent en scène un rituel dansant composé de révérences, de dodelinements de tête, de sauts et de diverses autres postures qui leur sert aussi à communiquer entre les différents membres du groupe, en poussant des cris à l'unisson. On dit qu'elles craquent, glapissent, trompettent.

lundi 19 décembre 2011

Où l'instinct du cheval devant le danger reste toujours la fuite...

Attention !!! Faites passer !!! 
Les MONSTRES mangeurs de CHEVAUX sont PARTOUT !!!

Filou, Article "Cheval Savoir" - Cheval Star 4vril 2010

vendredi 16 décembre 2011

Quand ils nous font tourner en bourrique...

... et qu'on a envie de préparer le congélateur pour en faire des chapelets de saucisses... Les propriétaires de poissons rouges ne savent pas la chance qu'ils ont !!!

C'est encore Filou qui s'y colle (le pauvre...)

Filou - Cheval Star 2009

La dernière en date : me sauter sur le pied pour faire un écart après avoir vu passer une remorque... Bah oui, une voiture, c'est normal... mais une voiture avec une remorque... Arf !


C'est ce qui crée toutes les anecdotes qui font des cavaliers de vraies pipelettes intarissables quand ils se rencontrent, n'est-ce pas ? ^^'

samedi 3 décembre 2011

Un frison noir comme la nuit.

Une nouvelle aquarelle, celle d'un frison volant...


Ces chevaux charismatiques sont compliqués à dessiner, car leur pelage noir absorbe toute la lumière.
Il faut parfois bien deviner leur morphologie pour réussir à traduire ça en dessin, sans finir par faire un bel aplat noir. Ce serait certainement très joli aussi, mais ce n'était pas le but ici. Sachant qu'à l'aquarelle, on "réserve les blancs" sans pouvoir en ajouter ensuite, la difficulté reste celle de s'arrêter à temps.
Un cheval à la silhouette si gracieuse, que je peindrai certainement de nouveau plus tard.

Association française du cheval Frison




Mais savez-vous qu'il en existe aussi des pie, des blancs et des "allégés" ?
Certains éleveurs s'en sont fait une spécialité, en les croisant avec d'autres races. 
L'arabo-frison est devenu une race à part entière, l'apport de sang arabe donnant plus de vitalité à ce magnifique cheval, autrefois surtout destiné à l'attelage de par son physique de carrossier.


Si vous êtes curieux, vous pouvez aller voir par ici :
Nero, le frison blanc
Willem van Nassau, frison x KWPN
Dark Nico, arabo-frison